L’huile d’olive possède de nombreuses vertus reconnues par de nombreux scientifiques. Elle est aussi bien utilisée en cuisine qu’en cosmétique. Pour les enfants et les adultes, la consommation de l’huile d’olive apporte tout un panel de propriétés bonnes pour le corps et la santé de chacun. Mais les bébés ? Ont-ils aussi le droit d’utiliser l’huile d’olive ? Réponse dans cet article !

L’huile d’olive dans l’alimentation de bébé

Votre bébé commence à manger les petits pots ? Idéalement, il doit commencer la diversification alimentaire vers 6 mois. Certains parents commencent vers 4 mois, car bébé en a marre de boire du lait. Peut-on ajouter de l’huile d’olive dans son alimentation ? Non.

L’huile d’olive est à ajouter avec les légumes quand bébé a 6 mois, pas avant. L’ajout de cette huile doit se faire en douceur. Il y a très peu de cas d’allergie. Il conviendra néanmoins, de mélanger cette huile avec un aliment dont on sait déjà que l’enfant n’a pas de réaction allergique. Pourquoi ne pas commencer avec le lait ?

Contrairement aux idées reçues, l’huile d’olive n’est pas plus grasse que le beurre, bien au contraire ! Elle possède de nombreuses vitamines (A, K et E), des acides gras mono-insaturés, des oméga 3 et 6, et a des propriétés anti-oxydantes. On retrouve aussi de l’acide oléique, qui est aussi présent dans le lait maternel, et permet au cerveau de l’enfant de se développer, et de grandir.

Il est recommandé de privilégier de l’huile d’olive extra-vierge, de préférence bio et de première pression à froid: notre huile d’olive du Portugal remplit toutes ces conditions.

Il est important de varier les matières grasses pour une bonne croissance du nourrisson. De l’huile végétale telle que de l’huile de colza, de tournesol, de pépin de raisin, de noix, de noisette, de germe de blé, de poisson, etc.), de la crème fraîche ou du beurre. Les pédiatres recommandent une matière grasse crue chaque jour jusqu’aux trois ans de l’enfant.

L’huile d’olive en massage pour le nouveau-né

Les bébés présentent une peau fragile, sensible et délicate. Peut on utiliser l’huile d’olive en massage sur la peau et les cheveux ? La réponse est : oui ! Dans de nombreux pays, les parents utilisent les bienfaits de l’huile d’olive sur la peau de leur nourrisson sans que cela ne cause aucune allergie. Il est important de la choisir non parfumée et de l’utiliser sur la peau saine de bébé.

Si celui-ci souffre d’eczéma, il est formellement déconseillé d’appliquer le produit. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé.

L’huile d’olive est très bien pour les cheveux de bébé à condition d’éviter la zone de la fontanelle. Grâce à ses propriétés, elle renforce le cuir chevelu, et est un remède naturel contre les croûtes de lait.

Utilisée en massage sur le corps de l’enfant, l’huile à des vertus relaxantes et apaisantes. Elle permet de diminuer le stress et les pleurs. Vous partagerez ainsi un moment de tendresse avec lui.

L’huile d’olive pour contrer les problèmes du nourrisson

Comme pour les enfants et les adultes, l’huile d’olive peut soigner des soucis divers :

  • la constipation. Utilisée comme laxatif, l’huile d’olive permettra de soulager les douleurs et d’aider à la liquéfaction et l’expulsion des matières fécales. En revanche, une trop grande consommation d’huile d’olive peut provoquer des diarrhées. Avant d’utiliser ce remède maison, il est nécessaire de demander l’avis de votre médecin.
  • l’érythème fessier : il n’est pas agréable pour votre nourrisson d’avoir les fesses rouges où des petits boutons apparaissent à cause de l’acidité de l’urine ou des selles présentes dans la couche. Combinée à de l’eau de chaux, vous pouvez faire vous-même votre liniment oléo-calcaire. Ou bien acheter un flacon tout prêt à la pharmacie. Dans les deux cas, le liniment est composé de 50 % d’eau de chaux et de 50 % d’huile d’olive.
  • les coliques. L’huile d’olive utilisée en massage sur le ventre de votre nourrisson apaisera les douleurs.
  • le cholestérol infantile, grâce à ses oméga 3 et aux acides gras mono-insaturés, l’huile d’olive fait diminuer le taux de mauvais cholestérol tout en favorisant le bon.