Avant d’acheter une bouteille d’huile d’olive, il est important de savoir lire les informations inscrites sur l’étiquette qui fournit des renseignements très précis sur le produit. Des mentions obligatoires doivent être présentes sur l’étiquette, à savoir :

1- Les dénominations commerciales de l’huile d’olive

Les dénominations se déclinent entre huile d’olive vierge extra ; huile d’olive vierge ; huile d’olive composée d’huiles d’olives raffinées et d’huile d’olives vierges ; huile de grignons d’olive. La classification est conforme à la réglementation européenne, en se basant sur des paramètres physico-chimiques comme le taux d’acidité, l’indice de peroxyde et aussi sur les éléments organoleptiques précis. Chaque dénomination correspond à une catégorie bien déterminée.

– L’huile d’olive vierge extra : a un taux d’acidité très faible, inférieur ou égal à 0,8%. La dénomination vierge extra signifie que l’huile appartient à l’« huile d’olive de catégorie supérieure obtenue directement des olives et uniquement par des procédés mécaniques ».

– L’huile d’olive vierge : se dote d’un taux d’acidité relativement élevé, inférieur ou égal à 2%. La qualification vierge désigne que l’« huile d’olive est obtenue directement des olives et uniquement par des procédés mécaniques ».

Dans les deux cas, l’huile d’olive est extraite par des procédés mécaniques, garantissant la conservation de toutes les qualités du produit, sans aucun rajout de produit chimique. Il s’agit d’un pur jus d’olive.

– L’huile d’olive composée d’huiles d’olives raffinées et d’huile d’olives vierges : l’huile est obtenue en mélangeant l’huile d’olive qui a subi un traitement de raffinage industriel avec des huiles d’olive pures, extraites directement des olives.

– L’huile de grignons d’olive : l’huile est obtenue en mélangeant l’huile après extraction puis retraité avec des huiles obtenues directement des olives. Il s’agit de l’ « huile contenant exclusivement des huiles provenant du traitement des grignons d’olive et des huiles obtenues directement des olives ».

2- L’origine de l’huile d’olive

Cela fait référence au lieu de récolte des olives et le moulin où l’huile est extraite. – La mention « Huile d’olive de France » ou « Origine France » ou « Produit de France » indique que l’huile est exclusivement française, c’est-à-dire que les olives sont récoltées en France et l’huile est extraite dans un moulin français.

– La mention «Origine UE » signifie que l’huile provient de l’Etat membre de l’Union Européenne, les olives sont récoltées dans le pays mentionné et y sont également extraites. Par exemples, Huile d’olive d’Italie, Huile d’olive d’Espagne, etc.

– La mention « Origine UE » ou « Origine UE et non UE » indique que l’huile provient d’un ou plusieurs pays de l’Union européenne et de pays tiers comme la Tunisie. – La mention « Appellation d’Origine Protégée »(AOP) ou « Indication Géographique Protégées » (IGP) désigne une huile d’olive issue d’un terroir déterminé ayant le savoir-faire et les variétés traditionnelles.

3- La quantité nette Cela s’exprime en litres (l), en centilitres (cl) ou millilitres (ml).

4- La date limite d’utilisation optimale (DLUO)

Il s’agit de la date jusqu’à laquelle l’huile d’olive garde toutes ses propriétés physiques et gustatives. Il faut savoir qu’une huile plus jeune aura un goût fruité plus intense. C’est différent de la date limite de consommation car même après le DLUO, l’huile peut être consommée, toutefois ses qualités organoleptiques peuvent se dégrader avec le temps.

5- Les conditions de conservation A l’abri de la lumière et de l’air après chaque utilisation.

6- Le nom ou la raison sociale du producteur ainsi que son adresse.

7- Le numéro d’identification de l’opérateur qui commercialise l’huile d’olive Celui-ci est délivré par les services de l’Etat.