La constipation est un trouble intestinal caractérisé par une diminution de la fréquence des selles. Épisodique ou chronique, elle touche 1 personne sur 4, principalement les femmes et les personnes âgées. Il existe deux types de constipation :

  • la constipation de transit ou de progression (selles restant trop longtemps dans le colon)
  • la constipation terminale ou d’évacuation (selles accumulées difficiles à expulser)

Cependant, la constipation n’est pas irrémédiable puisqu’il existe plusieurs solution afin de remédier à ce problème et relancer un transit ‘paresseux’.

Pourquoi sommes-nous constipés ?

Les cause de la constipation sont multiples. La constipation occasionnelle, par exemple, apparaît le plus souvent pendant la grossesse, lors de déplacements ou après des changements d’habitudes alimentaire. Il est à noter qu’il existe certains facteurs favorisant la paresse intestinale.

En effet, un régime alimentaire peu équilibré, le manque d’exercice physique, la sédentarité, le stress et les troubles anxieux peuvent entraîner une constipation. Il en va de même pour une consommation insuffisante de fibres et d’eau ou une consommation excessive de féculents. Sauf si son origine relève d’un véritable problème médical, la constipation est le plus souvent liée à de mauvaises habitudes.

Remèdes naturels contre la constipation

Aujourd’hui, avec la popularité des fast-food et de la cuisine rapide (à emporter), notre alimentation est plutôt pauvre en fibres naturelles, alors que celles-ci aident l’intestin à éliminer les déchets de notre organisme. Les fibres alimentaires font partie des meilleurs nutriments pour prévenir et soulager les troubles intestinaux comme la constipation car elles permettent l’émission d’une fréquence de selles régulières, permettant une évacuation plus confortable. On retrouve une grande quantité de fibres dans les légumes frais, les légumes secs, les fruits frais, les fruits secs oléagineux et les produits céréaliers.

Certains aliments sont réputés pour soigner la constipation, le plus connu étant le pruneau. Ce fruit sec a la spécificité de stimuler la contraction des intestins. Les fruits mûrs tels que la pomme ou la poire contiennent de la pectine (fibre soluble formant un gel visqueux qui ralentit l’absorption de certains nutriments). Le psyllium est aussi un aliment laxatif. Cette plante, de la même famille que le plantain, se transforme en gel une fois dans l’intestin et va faciliter l’évacuation des selles. Vous pouvez également consommer des graines de lin qui se transforment en mucilage et ont les mêmes propriétés laxatives que le psyllium.

Souvent liée au dessèchement des selles, une bonne hydratation est la clé pour soulager les symptômes de la constipation par la consommation de 2 à 2,5 litres d’eau par jour. En effet, plus vous buvez d’eau et plus les selles sont hydratées et peuvent facilement parcourir les intestins. Idéalement, il est conseillé de choisir une eau minérale riche en magnésium, telles que les marques Hépar, Badoit et Contrex. Le magnésium, étant un oligo-élément, agit comme un laxatif doux.

Les jus de fruits contiennent à fois des fibres (à condition de conserver leur pulpe) et de l’eau. Les jus d’agrumes (orange, pamplemousse…) auront un effet positif sur votre transit intestinal si vous prenez l’habitude d’en consommer tous les matins à jeun, tout en faisant le plein de vitamines. Le lactose des produits laitiers possède également un effet légèrement laxatif.

Plusieurs études ont montré que le café avait un effet laxatif car il stimule la production de gastrine, une hormone qui régule les mouvements de contraction du côlon distal (la partie la plus proche du rectum) et augmente la production d’acide gastrique, ce qui accélère la vidange de l’estomac vers l’intestin. Cependant, cette technique ne fonctionne pas pour tout le monde.

Et enfin l’utilisation de l’huile d’olive comme remède naturel contre la constipation est aussi une alternative efficace.

Médicaments

Si les remèdes naturels ne suffisent pas, vous pouvez toujours vous diriger vers d’autres types d’aides afin de soulager votre constipation. Les médicaments laxatifs stimulants sont à utiliser avec prudence car ils possèdent de nombreuses contre-indications, même s’ils sont à base d’actifs d’origine naturelle comme le séné, la bourdaine, l’aloès ou la rhubarbe.

Les micro-lavements (comme le Microlax) vont agir en remplissant l’ampoule rectale entraînant un réflexe de défécation en 5 à 20 minutes. Pour une utilisation plus aisée, procédez à l’introduction de la canule dans le rectum en position allongée pour se détendre plus facilement. Pressez ensuite sur le réservoir pour le vider de son contenu. Retirez la canule et attendez que le produit agisse.

Les suppositoires à la glycérine ont le même mode de fonctionnement que les micro-lavements. Ils agissent en provoquant un réflexe de défécation en remplissant l’ampoule rectale, tout en lubrifiant la paroi intestinale pour permettre une sortie plus confortable.

Les laxatifs stimulants salins ou anthracéniques augmentent la motricité colique et la sécrétion intestinale d’eau d’électrolytes et de protéines, provoquant ainsi une diarrhée réactionnelle susceptible d’induire une inflammation de la paroi intestinale si on l’utilise trop longtemps. Ces médicaments sont contre indiqués chez la femme enceinte ou allaitante et sont à proscrire chez les personnes sous plusieurs traitements concomitants.

A la longue, l’abus de laxatifs entraîne une dépendance de l’intestin qui ne sait plus comment fonctionner normalement et naturellement. Cela peut mener à un ”transit paresseux” ayant besoin de médicaments pour fonctionner correctement. Avant d’y avoir recours, il est fortement recommandé d’essayer les solutions naturelles précédemment citées. Si cela ne suffit pas, parlez-en à vote médecin.

Les gestes barrière contre la constipation

En plus de boire suffisamment d’eau, de consommer des fibres et de surveiller votre alimentation en général, voici quelques gestes barrières afin de ne plus avoir à revivre cette sensation si désagréable.

La vie sédentaire favorise la constipation. C’est pourquoi, en raffermissant votre ceinture abdominale, vous évacuerez vos selles avec plus de facilité. De même, adopter un angle de 35° lorsque vous allez aux toilettes rend la défécation plus aisée. Prendre son temps et se soulager à des horaires réguliers permet d’éduquer votre intestin et vos muscles à travailler correctement.

En cas de transit paresseux, il est conseillé de se masser le ventre deux fois par jour (matin et soir). Pour cela, il vous faut placer votre main en bas à droite du ventre, au niveau de l’appendice et la remonter sous les côtes droites. Traversez ensuite horizontalement jusqu’aux côtes gauches et redescendez jusqu’au bas gauche du ventre, puis traversez à nouveau vers la zone de l’appendice, formant ainsi un carré dans le sens des aiguilles d’une montre. Si vous entendez votre ventre faire du bruit, c’est bon signe : cela signifie que le massage est efficace et qu’il stimule vos intestins.